Friday, July 6, 2012

Jacques Rigaut (1828-1929)


Jacques Rigaut


Penser est une besogne de pauvres, une misérable revanche. Quand je suis seul je ne pense pas. Je ne pense que quand on m’y force ; les contraintes, le petit examen à préparer, les exigences paternelles, ce métier qu’il va falloir subir, tout effort salarié me mènent à penser, c’est à dire à décider de me tuer, ce qui revient au m mon histoire que je raconteu, le directeur. Si je doute de mon existence, je ne conteste pas l'ême.

La petite V. vient d’épouser un riche garçon ; elle l’aime. Ce n’est pas son argent qu’elle aime, elle l’aime parce qu’il est riche. La richesse est une qualité morale.

Il y a quelques autos et quelques petites filles qui peut-être ne nous dégoûteraient pas, mais l’effort est au-dessus de nos forces. Tout ça finira par un mariage.

Chaque miroir porte mon nom.

Quand je dis mon front, mon sang, c’est une concession aux habitudes du langage. Si je doute de mon existence, je ne conteste pas l’existence mais seulement qu’elle soit mienne. L’usage du possessif m’est interdit.

Et si j’affirme, j’interroge encore.

Pour un œil bien rond il n’y a pas de différence entre perdre et gagner. S’il n’y a rien à gagner, que peut-on perdre ?

Dans l’asile d’aliénés, c’est clair, il y a un seul fou, un seul, le directeur.

Et plus mon désintéressement est grand, plus mon intérêt est authentique.

Qu’on ne me mêle pas à mes histoires.

Une fois pour toutes, ce n’est pas mon histoire que je vous raconte, c’est seulement une histoire que j’ai retenue. Il ne se passe rien, du moins il ne s’est jamais rien passé.

Le jour se lève, ça vous apprendra.

Danger : se fatiguer de réussir.

Le désir, c’est probablement tout ce qu’un homme possède.

Quand je me réveille c’est malgré moi.

Si ma sensibilité me conduisait à une action je serais sauvé. Car, quelque action que ce soit, elle donne un sens à toutes les expériences précédentes, elle les  organise.

Je serai un grand mort.

Je suis un homme qui cherche à ne pas mourir.

Je ne me trouve pas en dehors de l’ennui. L’ennui, c’est la vérité, l’état pur.

(Jacques Rigaut, Écrits, Paris, Gallimard, 1970)



No comments: