Monday, July 2, 2012

JED4


Il peut arriver que d’autres,
quand loin de moi ta beauté
resplendit, soient tentés
de t’aimer. Dois-je
souffrir en ton absence ?
Je te l’ai demandé. Tu
m’as répondu : est-ce que
je suis une putain ? Et pendant
deux heures tu as refusé de
me parler. Je me suis excusé :
c’est un malentendu, je ne pense
pas ça de toi. Plus tard tu t’es
excusée aussi : bien sûr que c’est
un malentendu, pardonne-moi.
J’ai mis fin aux doutes, j’ai écrit :
les ailes de l’oiseau de l’amour
sont fragiles; mais je t’aime et
tout est bien à nouveau.

Oui, ils essayeront de te mettre
dans leur lit, ils ne manqueront
pas de le souhaiter. Mais moi,
insouciant, je sais que quoi
qu’il arrive toi et moi nous
nous tiendrons proches l’un
de l’autre, à l’abri de la
jalousie et du mensonge.

(Joseph Edward Soice)

No comments: