Tuesday, July 3, 2012

JED6


Elle était la vie. Si jeune et
souriante, elle disait les mots
que personne n’avait jamais dit.
Pourquoi est-ce que tu m’aimes ?
Il le lui avait demandé. Elle avait
répondu : je ne pourrai vivre
qu’avec un homme comme toi ;
et personne ne peut te ressembler
autant que toi-même ; mon choix
est fait. Il savait que ce qu’on
appelle l’amour est aveugle. Il
savait qu’après l’ignorance
arrive la sagesse. Ça l’attristait,
car il avait commencé à l’aimer
et il était presque sûr de la perdre.
Mais il s’est dit : puisqu’aucune
femme ne m’a jamais aimé autant
pourquoi fuirais-je, lâche, la douleur ?
Et il acceptait de l’aimer, d’être, le
temps qu’elle voudrait, son amant,
celui qui pour toujours l’adorerait.

(Joseph Edward Soice)

No comments: