Saturday, May 20, 2017

L'aimée


Le miel de son amour: elle était 
l’abeille silencieuse de son bonheur. 
Le miel de se lèvres: les mots qu’elle lui
disait. Parfois aussi ce qu’elle disait 
ouvrait une blessure. Et il restait 
indécis, ne savait pas quoi faire. S’en 
aller, fuyant le danger de sa passion? 
Ou s’abandonner, laisser sans bride ses 
sentiments, les sens, les paroles et le regard?

Lentement, il allait à sa rencontre. Elle lui 
parlait, le guidait. Peut-il arriver que l’amour
tel qu’on l’a rêvé existe? Il craignait de s’égarer 
en route, de ne plus la trouver là où il l’imaginait. 
Bien sûr, elle était occupée, elle avait d’autres
soucis. Parfois elle l’avait oublié, l’avait laissé sans 
ses paroles pendant quelques jours. Il pouvait lui 
pardonner ses absences, cependant, car il n’ignorait 
pas que le monde est vaste et qu’elle y cherchait 
encore son chemin. Et puis il n’était que son amour 
encore incertain, ils venaient de se connaître. Mais 
il ne doutait pas, il croyait à l’amour, il lui faisait 
confiance. Elle l’avait trouvé et elle ne le laisserait
jamais partir. Oui, comme ça c’était mieux, pas la 
peine de s’ inquiéter. Et il respirait, tranquille.
Les heures passaient lentement. Il ne l’avait pas
attendue, mais elle l’avait trouvé. Et il l’attendait. 

Lisbonne, Le 13 Juin, 2012

No comments: